Les Etats-Unis ont réaffirmé, lundi, leur soutien à l'initiative marocaine d'autonomie en tant que solution « sérieuse, crédible et réaliste » au conflit autour du Sahara.

« Nous continuons de considérer le plan d’autonomie du Maroc comme sérieux, crédible et réaliste », a indiqué le porte-parole du département d’Etat, dans un communiqué diffusé à l’issue de la rencontre tenue lundi à Washington entre le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken et le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita.

Les deux parties ont, par ailleurs, fait part de leur « soutien » au nouvel Envoyé Personnel du Secrétaire général de l’ONU, Staffan de Mistura, dans la conduite du processus politique relatif au Sahara, mené sous l’égide des Nations Unies.

L’accent a été mis également, lors de cet entretien, sur le « très important » accord tripartite conclu entre les Etats-Unis, le Maroc et Israël, consacrant la reconnaissance américaine de la pleine souveraineté du royaume sur le Sahara.

A cet égard, les deux parties « ont salué le premier anniversaire de la Déclaration conjointe entre le Maroc, Israël et les États-Unis, qui aura lieu le 22 décembre », selon le communiqué qui rappelle que le partenariat bilatéral « de longue date est enraciné dans des intérêts communs pour dans la paix, la sécurité et la prospérité régionales ».

Les deux parties ont en outre souligné l’importance de « l’approfondissement continu » des relations maroco-israéliennes.  Idem pour les relations maroco-américaines. En effet, le chef de la diplomatie américaine a tenu à rappeler le partenariat « solide et de longue date unissant Washington et Rabat ainsi que la volonté des Etats-Unis de le consolider davantage ».

C’est d’ailleurs l’ambition réitérée récemment par le président américain dans un message adressé au Roi Mohammed VI à l’occasion du 66ème anniversaire de l’Indépendance du Maroc, commémoré le 18 novembre de chaque année.

Joe Biden a mis en avant les relations de longue date et les valeurs communes partagées par les deux pays, à la faveur d’un partenariat de 235 ans, initié par la signature du Traité de paix et d’amitié entre les États-Unis et le Maroc en 1786.

« Nous nous réjouissons à la perspective d’approfondir nos engagements communs, d’investir dans la prospérité mutuelle et de nous appuyer sur ce partenariat inébranlable. Notre intérêt commun pour la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique du nord constitue une base solide pour une collaboration et un engagement continus », a souligné le président américain dans ce message.

Hits: 0

© Copyright LaPresse