Le président Sergio Mattarella a été réélu samedi à la tête de la République italienne, à l'issue du huitième tour, dépassant la majorité absolue de 505.

Bloqués depuis lundi, les partis de la coalition au pouvoir en Italie se sont accordés à réélire le président sortant Sergio Mattarella, dont le mandat s’achève le 3 février, craignant pour la stabilité politique du pays en cas d’échec à lui trouver un successeur.

Bien que tous les partis politiques représentés au Parlement, à l’exception du parti d’extrême droite Fratelli d’Italia, fassent partie de la coalition soutenant le gouvernement du Premier ministre Mario Draghi, la droite, la gauche et le Mouvement 5 Etoiles ne sont pas parvenus à trouver un consensus autre que Matarella.

“Nous reconfirmons le président Mattarella au Quirinal et Draghi au gouvernement”, a affirmé le chef souverainiste de la Ligue Matteo Salvini, à l’issue d’une rencontre des leaders des partis politiques avant ce dernier tour.

Pour sa part, le Premier ministre, Mario Draghi, a souligné que le président de la République Sergio Mattarella doit rester au Quirinal “pour le bien et la stabilité du pays”.

Hits: 0

© Copyright LaPresse