Le Secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT – la plus importante organisation syndicale), Noureddine Taboubi, a affirmé, vendredi, que le décret présidentiel relatif au référendum sur une nouvelle Constitution pour le pays, prévu le 25 juillet prochain, n’engage aucunement la centrale syndicale.
« Le décret présidentiel portant convocation des électeurs à un référendum sur une nouvelle Constitution pour le pays le 25 juillet prochain, n’engage que celui qui l’a paraphé et nullement l’Ugtt », a souligné  Taboubi dans une déclaration à la presse.
« L’UGTT ne participera pas au dialogue national tant que les révisions nécessaires n’ont pas été faites afin de garantir la réussite de ce débat politique sur la situation du pays », a-t-il ajouté.
Le président tunisien, Kaïs Saïed, avait publié tard mercredi, un décret portant convocation des électeurs à un référendum sur une nouvelle Constitution le 25 juillet, selon le Journal officiel de la République tunisienne (JORT).

Hits: 0

© Copyright LaPresse