Le président Kais Saied a proclamé mardi l’entrée de la Tunisie dans une « nouvelle phase » après la victoire quasi certaine du « oui » lors d’un référendum sur une nouvelle Constitution qui renforce nettement ses prérogatives et est jugée périlleuse pour la fragile démocratie tunisienne.

Dans un discours prononcé devant ses supporters, rassemblés au centre de Tunis, il a estimé que « les Tunisiens ont donné une leçon au monde, une leçon d’histoire ».

Les premiers résultats officiels ne sont pas attendus avant l’après-midi mais selon l’institut de sondage Sigma Conseil, le « oui » l’a emporté avec 92,3% des voix. Sur la base de chiffres provisoires, 27,5% des 9,3 millions d’inscrits ont voté, dans un pays où l’abstention est traditionnellement très forte, avec une participation généralement sous les 40%.

Hits: 0

© Copyright LaPresse