Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté, jeudi, une résolution prorogeant de trois mois le mandat de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL).

Adoptée par 12 voix pour et 3 abstentions, la résolution prolonge jusqu’au 31 octobre 2022 le mandat de la mission onusienne dans ce pays. En vertu de ce texte, le Conseil de sécurité a demandé au Secrétaire général de l’ONU de nommer “rapidement” un représentant spécial basé à Tripoli pour diriger la Mission, alors que ce poste est vacant depuis maintenant six mois.

L’instance exécutive onusienne a dit prendre note du désir du peuple libyen de se prononcer sur ses futurs dirigeants au moyen d’élections, invitant instamment les institutions politiques et les principales parties prenantes à organiser ces scrutins “le plus rapidement possible” et de manière transparente et inclusive.

Le Conseil a demandé à toutes les parties de s’abstenir de tout acte susceptible de compromettre le processus politique ou l’Accord de cessez-le-feu en Libye signé le 23 octobre 2020.

Les Quinze ont également souligné qu’il ne saurait y avoir de solution militaire en Libye, exigeant que tous les États membres respectent pleinement l’embargo sur les armes imposé à la Libye.

“Enfin, les États membres sont exhortés à respecter pleinement la souveraineté, l’indépendance, l’intégrité territoriale et l’unité nationale du pays”, souligne la résolution.

Vues : 1

© Copyright LaPresse