Dr Tayeb Himdi, chercheur en politiques et systèmes de santé, s’est prononcé jeudi pour une deuxième dose booster, arguant que pour cette saison estivale et au moins jusqu’à la fin de l’automne, il n’y aura de risque que pour les personnes vulnérables non correctement vaccinées.

“Pratiquement, seules ces personnes doivent craindre pour leurs vies, et celles qui les entourent et qui les aiment doivent partager cette crainte en agissant positivement”, a expliqué Dr. Himdi, dans un article intitulé “La deuxième dose booster : Une équité de protection pour les personnes vulnérables”.

Face à la montée en flèche des cas de Covid au cours des cinq dernières semaines, le ministère de la Santé a appelé mardi les citoyens à procéder à une quatrième dose de vaccin anti-Covid.

Hits: 0

© Copyright LaPresse