Le Parlement israélien a annoncé la constitution d’une commission pour enquêter sur des allégations selon lesquelles le logiciel d’espionnage Pegasus a été utilisé à “mauvais escient” par certains Etats pour espionner des personnalités, a indiqué jeudi un député israélien.
“La Défense a désigné une commission composée d’un certain nombre de groupes”, a indiqué à la radio militaire Ram Ben-Barak à la tête de la commission des Affaires étrangères et de la Défense du Parlement israélien (Knesset).

“A l’issue de l’enquête (…) nous évaluerons si nous devons apporter des corrections”, a ajouté le député centriste et ancien directeur adjoint du Mossad, les services de renseignements extérieurs israéliens.

Hits: 0

© Copyright LaPresse