Les services de sécurité de l'aéroport international Mohammed V de Casablanca sont parvenus, entre 2017 et 2022, à faire mettre en échec plusieurs opérations de trafic de drogue, à l’issue desquelles 633 personnes, de différentes nationalités, ont été arrêtées.

lg.php?bannerid=0&campaignid=0&zoneid=278&loc=https%3A%2F%2Ffr.le360.ma%2Fsociete%2Ftrafic de drogue 633 passagers arretes entre 2017 et 2022 a laeroport international mohammed v de 264701&referer=https%3A%2F%2Ffr.le360
Dans un article paru dans le 44e numéro de la Revue de la police, le chef de la zone sécuritaire de l’aéroport international Mohammed V de Casablanca, Mahfoud Chams Nahar, a indiqué que 633 passagers ont été interpellés dans cette infrastructure aéroportuaire entre 2017 et 2022, pour cause de trafic de drogue.

Ces opérations ont permis de saisir 341 kg de cocaïne et 288 kilogrammes de résine de cannabis. Pour le chef de la zone sécuritaire de l’aéroport international Mohammed V de Casablanca, la mise en échec de ces opérations de trafic de drogue nécessite une grande connaissance des itinéraires de contrebande, que ce soit depuis les pays de production ou des pays de transit.

A cet effet, poursuit-il, les services de sécurité à l’aéroport international Mohammed V œuvrent, en coordination avec les services centraux en charge de la lutte contre la criminalité transnationale, au suivi et à l’analyse de toutes les formes de menaces et de risques criminels qui pourraient planer sur ce poste-frontière.

Le responsable sécuritaire a enfin signalé que les différents services de la police des frontières de l’aéroport international Mohammed V ont contribué de manière significative et efficace au plan de travail marocain relatif à la lutte contre l’immigration clandestine.

C’est ainsi que 4.528 faux documents de voyage et d’identité ont pu être saisis auprès de 4.253 candidats à l’émigration clandestine, de nationalité étrangère, et 27 d’entre eux, de nationalité marocaine.

Vues : 0

© Copyright LaPresse