Les chauffeurs des grands taxis (de type 1) examinent la possibilité d’augmenter les tarifs de leurs courses.

Cité par le quotidien “Le Matin”, Mustapha Lkihel, secrétaire général de la Fédération nationale des professionnels du transport au Maroc, a fait savoir que cette augmentation pourrait se situer entre 50 centimes et 1 dirham.

“Nous n’avons encore rien décidé, mais la hausse des prix des hydrocarbures ne nous laisse pas le choix. Aujourd’hui, le prix du litre de gasoil est arrivé à un sommet jamais atteint auparavant. Il a franchi la barre des 14 DH et les prix risquent d’augmenter encore. Cette hausse réduit notre marge de bénéfice à des miettes. Il est temps d’agir, d’autant que l’aide de l’État tarde à nous parvenir”, a-t-il dit.

Rappelons que les professionnels du transport avaient observé en mars dernier une grève nationale de quatre jours pour dénoncer la hausse des prix des carburants et réclamer des mesures de soutien. Pour calmer les tensions, le gouvernement avait annoncé l’octroi d’aides directes à ces opérateurs, une sorte de subvention destinée à “atténuer l’impact de la hausse des prix des carburants causée par le contexte international”. L’octroi de ces aides est prévu à partir de cette semaine.

Hits: 0

© Copyright LaPresse