Le Japon a enregistré une baisse record de naissances en 2021, entraînant la plus forte baisse naturelle jamais enregistrée de la population, ont révélé vendredi des données gouvernementales.

Le nombre de naissances est tombé à 811.604 l’an dernier, soit le niveau le plus bas depuis le début des recensements en 1899, a déclaré le ministère nippon de la Santé. Il s’agit d’une baisse de 29.231 par rapport à l’année précédente, a précisé le ministère nippon, notant par ailleurs que le nombre de décès a grimpé à 1,43 million, soit une baisse globale de 628.205 de la population.

Le taux de fécondité du pays, qui mesure le nombre prévu de naissances par femme au cours de sa vie, est tombé pour une sixième année consécutive à 1,3, soit l’un des plus bas au monde.

Vues : 0

© Copyright LaPresse