Le Groupe marocain, OCP, a octroyé près d’un demi-million de tonnes d’engrais aux pays africains, dont une partie sous forme de don et l’autre à bas prix à titre de soutien contre la flambée des prix.

L’annonce en a été faite par Iliass Elfali, Directeur exécutif de la stratégie et du développement durable, dans le cadre de la 14e session du Sommet des affaires États-Unis-Afrique (U.S.-Africa Business Summit), qui se tient, du 19 au 22 juillet, à Marrakech.

Cette initiative comprend l’octroi d’environ 180.000 tonnes d’engrais en guise de don aux pays africains, et environ 370.000 tonnes à des prix préférentiels.

Iliass Elfali a indiqué à ce propos, que la réalisation de la transformation de l’agriculture africaine nécessite de se concentrer sur les petits agriculteurs et d’encourager les partenariats entre les secteurs public et privé pour accroître la productivité.

Le Groupe s’est engagé à développer une agriculture africaine durable dans le but d’atteindre la sécurité alimentaire mondiale, a-t-il encore souligné, notant qu’à cet égard, l’OCP concentre son travail sur l’Afrique et construit des relations à long terme avec les agriculteurs afin de développer l’agriculture sur le continent et de soutenir la révolution verte et particulièrement dans le contexte actuel dans lequel la sécurité alimentaire se trouve être de circonstance.

Malgré l’importance du secteur agricole sur le continent, l’Afrique importe en grande partie des denrées alimentaires de l’étranger. Ce sont là de grands défis posés aux pays surtout avec la flambée des prix actuelle, a fait observer  Iliass Elfali, qui préconise que pour résoudre le problème de la sécurité alimentaire, il faut s’attaquer à la raréfaction des terres cultivées et accorder la plus grande importance à l’augmentation de la productivité, car « l’Afrique ne fait pas partie du problème, mais plutôt partie de la solution».

Hits: 1

© Copyright LaPresse