Les talibans au pouvoir en Afghanistan se sont engagés samedi à ne pas entraver les efforts internationaux pour venir en aide aux dizaines de milliers de personnes affectées par le séisme.

Mais Khan Mohammad Ahmad, un haut responsable taliban de la province de Paktika, la plus affectée par le séisme, a promis qu’il n’y aurait pas d’ingérence dans les opérations des agences de l’ONU et des ONG internationales.

“Que ce soit le PAM (Programme alimentaire mondial), l’Unicef (Fonds des Nations unies pour l’enfance) ou toute autre organisation (…), la communauté internationale ou les Nations unies (…), ils feront la distribution (de l’aide) eux-mêmes”, a-t-il déclaré.

Le tremblement de terre, d’une magnitude de 5,9, qui a frappé mercredi le sud-est du pays et fait plus de 1.000 morts et des milliers de sans-abri, est un test sérieux pour les talibans, revenus au pouvoir en août, 20 ans après la fin de leur précédent régime.

Hits: 0

© Copyright LaPresse