La France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, membres de l’accord sur le nucléaire iranien dit JCPOA, ont appelé jeudi Téhéran à la désescalade et “à revenir à une pleine coopération” avec l’agence onusienne AIEA, au lendemain de l’échec de discussions multilatérales menées à Doha.

“Nous demandons à l’Iran d’arrêter et d’inverser son escalade nucléaire, de revenir à une pleine coopération avec l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) et de saisir sans plus tarder l’offre sur la table, qui profiterait au peuple et à la nation iraniens”, a déclaré à des médias l’ambassadeur français à l’ONU, Nicolas de Rivière, flanqué de représentants britannique et allemand.

“Malheureusement, à notre connaissance, lors de la réunion qui s’est terminée hier à Doha, l’Iran a une fois de plus refusé de saisir l’occasion et, au lieu de cela, a formulé de nouvelles demandes étranges et irréalistes”, a-t-il dénoncé.

Les discussions, ouvertes en avril 2021, sont destinées à réintégrer les Etats-Unis à l’accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015 et à ramener l’Iran au respect intégral de ses engagements dictés par ce pacte.

Hits: 0

© Copyright LaPresse