Les services de sécurité marocains ont interpellé jeudi un partisan présumé de l’organisation Etat islamique (EI), a annoncé vendredi la police antiterroriste (BCIJ).
Les recherches et investigations préliminaires ont révélé que le suspect a préparé un contenu numérique dans lequel il prête allégeance à l’émir présumé de l’organisation terroriste “Daesh” et a planifié de rejoindre les camps de cette organisation à l’étranger avant qu’il ne décide récemment d’adhérer à un projet terroriste au Maroc en utilisant des engins explosifs, précise le BCIJ dans un communiqué.
“Cette interpellation est le couronnement (…) de l’étroite coordination entre les services de la DGST (Direction générale de la sécurité du territoire) du Royaume du Maroc, les services de renseignements et les agences d’application de la loi aux Etats-Unis”, a indiqué, sans autre détail, le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ).
Le suspect interpellé est “un extrémiste partisan de l’organisation dite ‘Etat islamique'”, âgé de 24 ans et actif dans la région de Sala Al Jadida, au nord de Rabat, précise le communiqué. Il a été placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête conduite par le BCIJ sous la supervision du parquet anti-terroriste.
A la suite de perquisitions, la police a saisi des appareils électroniques ainsi que du matériel et des produits pouvant servir à la préparation d’explosifs.
“Cette opération sécuritaire montre l’importance et l’efficacité de la coopération bilatérale entre la DGST et les services sécuritaires et de renseignements américains dans le domaine de la lutte contre l’extrémisme violent et les dangers terroristes sur le plan international”, a souligné le BCIJ.

Hits: 0

© Copyright LaPresse